Rappel vaccinal, passe sanitaire, écoles… Ce qu’il faut retenir des annonces d’Olivier Véran



Ce live est maintenant terminé. Merci de l’avoir suivi.

⇒ 13 h 40 [RÉCAP’] Ce qu’il faut retenir des annonces du gouvernement

Rappel vaccinal ouvert aux plus de 18 ans, dès 5 mois après 2 injections. Le rappel vaccinal contre le Covid-19, le plus souvent la troisième dose, sera désormais « ouvert à tous les adultes dès 5 mois après leur dernière injection », à partir de ce samedi 27 novembre.

Passe sanitaire invalide au bout de sept mois en l’absence de rappel pour les adultes. Toutes les personnes âgées de plus de 18 ans devront justifier sur leur passe sanitaire à compter du 15 janvier 2022 avoir reçu une dose de rappel de vaccin anti-Covid au maximum sept mois après la précédente.

Validité des tests pour le passe sanitaire ramenée à 24 heures. Cette durée, qui permet aux personnes non vaccinées ou complètement vaccinées de bénéficier du passe sanitaire était jusqu’à présent de 72 heures.

Port du masque de nouveau obligatoire partout en intérieur. À compter de vendredi, « un décret rendra à nouveau obligatoire le port du masque partout en intérieur » dans les lieux recevant du public, y compris les lieux où le passe sanitaire est réclamé.

Plus de fermeture de classe dès le 1er cas en primaire. Le ministre de l’éducation nationale Jean-Michel Blanquer a annoncé qu’à partir de la semaine prochaine, il n’y aura plus de fermeture de classe dans les écoles primaires dès le premier cas de Covid détecté chez un élève.

Vaccination des 5-11 ans : « pas avant 2022 ». La France étudie la possibilité de vacciner les enfants contre le Covid, mais dans tous les cas, cela n’aura pas lieu avant « début 2022 ».

⇒ 13 h 10 [ÉCOLE PRIMAIRE] Un dépistage systématique, mais pas de fermeture des classes

« Nous avons 77 % des 12-17 ans vaccinés », un chiffre supérieur à la moyenne européenne de 55 %, s’est félicité Jean-Michel Blanquer, qui a pris le relais du ministre de la santé au micro.

Le ministre a annoncé comme attendu la fin de la règle fermant les classes en cas d’infection d’un élève. « Dans le cas de détection d’un cas positif, tous les élèves se font tester. Seuls les camarades positifs restent à la maison » , a déclaré le ministre.

⇒ 13 h 07 [VACCIN POUR LES ENFANTS] La France « y réfléchit »

Concernant le vaccin pour les 5-11 ans, la France y réfléchit, mais pas avant 2022, indique Olivier Véran.

« Cette vaccination, si elle était décidée en France, ne commencerait pas avant le début de l’année 2022 », a déclaré Olivier Véran, qui a saisi les autorités sanitaires nationales après l’approbation du vaccin de Pfizer pour les 5-11 ans par l’Agence européenne des médicaments (EMA).

⇒ 13 h 05 [PASSE SANITAIRE] Invalidation du passe sans rappel vaccinal à partir de janvier

Toutes les personnes âgées de plus de 18 ans devront justifier sur leur passe sanitaire « à compter du 15 janvier »2022 avoir reçu une dose de rappel de vaccin anti-Covid au maximum sept mois après la précédente, a annoncé Olivier Véran.

« À compter du 15 décembre, le passe sanitaire pour les plus de 65 ans ne sera plus actif si le rappel n’a pas été fait dans un délai de sept mois après l’infection ou après la dernière injection. Et à compter du 15 janvier ce passe sanitaire de tous les autres publics, c’est-à-dire les Français âgés de 18 à 64 ans, ne sera plus actif si le rappel n’a pas été fait dans ce délai qui reste inchangé de sept mois après la dernière injection », a déclaré le ministre.

⇒ 13 h 02 [MASQUES] Retour du masque obligatoire dans les lieux publics

Un décret sera publié « dès demain » pour rendre le masque obligatoire dans les lieux publics. Les préfets seront aussi invités à rendre le masque obligatoire pour « certains événements en extérieur », tels que les marchés de Noël.

Jusqu’à présent, le port du masque dans les lieux publics n’était pas nécessaire pour les détenteurs d’un passe sanitaire. Le décret qui précisait les modalités d’application du passe indiquait toutefois qu’il « peut être rendu obligatoire par le préfet de département lorsque les circonstances locales le justifient, ainsi que par l’exploitant ou l’organisateur ».

Ce qui explique que de nombreux lieux culturels – comme des musées et des cinémas – avaient conservé cette obligation.

⇒ 13 h 00 [PASSE SANITAIRE] Les tests valables 24 heures

La validité des tests pour le passe sanitaire est ramenée à 24 heures, contre 72 heures jusqu’ici, a indiqué le ministre.

Pour obtenir un passe sanitaire valide, les non-vaccinés pouvaient jusqu’ici présenter le résultat négatif d’un test Covid de moins de 72 heures. Un délai jugé trop long par certains professionnels de santé. «On peut tout à fait être négatif à un test parce que la charge virale est encore trop faible, mais positif les jours qui suivent sans être encore symptomatique», avait ainsi alerté Yves Buisson, épidémiologiste et membre de l’Académie nationale de médecine, dans La Croix, en août dernier.

En décidant de réduire la durée de validité des tests de 72 à 24 heures, le gouvernement choisit de faire « peser la contrainte » sur les Français qui ont fait « le choix de ne pas se faire vacciner », comme l’avait indiqué mercredi le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, après un conseil des ministres et un conseil de défense sanitaire.

Pour rappel, les tests de dépistage anti-Covid ne sont plus pris en charge par l’assurance-maladie depuis le 15 octobre, sauf pour les personnes vaccinées ou bénéficiant d’une prescription médicale. Les personnes qui n’entrent pas dans ces catégories doivent désormais débourser 43,89 € pour un test PCR et 22,02 € pour un antigénique.

⇒ 12 h 55 [UNE INFECTION = UNE INJECTION] Comment se faire vacciner après avoir eu le Covid ?

« Une infection correspond à une injection ». Olivier Véran fixe la règle de manière très claire pour les personnes déjà infectées par le Covid, qui se poseraient des questions pour leur parcours vaccinal. « C’est une règle claire et simple, qui s’applique à tous les adultes. »

→ ENQUÊTE. Covid-19 : comment vivre avec une pandémie qui dure

Le ministre a appelé solennellement les personnes non vaccinées à le faire. « Des milliards de terriens ont été vaccinés, vous savez que les vaccins sont efficaces, on va tout faire pour vous motiver », a déclaré le ministre, qui annonce notamment l’installation de barnums de vaccination dans les centres commerciaux. « Ce virus tue, le vaccin vous protège. »

« Nous avons en stock, à l’heure où je vous parle, suffisamment de vaccins pour vacciner tout le monde », assure Olivier Véran.

« Le vaccin est très protecteur mais il est vrai que son efficacité va diminuer avec le temps, ce qui est un phénomène classique avec les vaccins », a ajouté le ministre.

⇒ 12 h 50 [TROISIÈME DOSE POUR TOUS] Le rappel vaccinal pour tous les adultes

« La vaccination en rappel pour les adultes est ouverte dès ce samedi, et vous pouvez d’ores et déjà vous rendre sur les plateformes de réservation », invite le ministre.

La décision du gouvernement est conforme à l’avis de la Haute Autorité de santé (HAS). Dans la matinée, ce jeudi 25 novembre, l’instance a recommandé que le rappel de vaccin soit fait dès l’âge de 18 ans, cinq mois après la vaccination complète.

→ ANALYSE. Vaccin contre le Covid, faut-il une troisième dose pour tous ?

Le conseil scientifique avait également invité, dans un avis publié lundi, à envisager « un rappel vaccinal pour l’ensemble de la population adulte », en raison de l’« évolution de l’épidémie ».

Jusqu’à présent, seuls les plus de 65 ans, ainsi que les personnes à risque et les soignants, étaient concernés par le rappel. Il était prévu que les plus de 50 ans y aient accès à partir du 1er décembre.

→ VOS QUESTIONS. 3e dose : « Peut-on recevoir le vaccin Moderna ?

⇒ 12 h 45 [UN PIC DÉBUT DÉCEMBRE] Le point sur la situation par Jérôme Salomon

« Le pic de cette cinquième vague pourrait être atteint dès début décembre, donc la semaine prochaine », selon des projections de l’Institut Pasteur, déclare Jérôme Salomon.

« Vaccination, mesures barrières, tests et isolement, c’est l’addition de toutes ces mesures qui nous permettra de lutter contre l’épidémie », continue le directeur général de la santé, qui appelle à une mobilisation « individuelle et collective pour nous protéger ».

⇒ 12 h 40 [OLIVIER VÉRAN] « Ni confinement, ni couvre-feu »

Le ministre de la santé Olivier Véran a introduit la conférence de presse en faisant le point sur la situation. La France connaît une cinquième vague, « renforcée par les conditions automnales » qui « sera plus forte, plus longue que la précédente ». Mais « depuis deux ans, la donne a changé, nous avons les moyens de nous prémunir des conditions dramatiques liées à l’épidémie », a déclaré le ministre, qui souligne la bonne couverture vaccinale en France, « parmi les meilleures au monde ».

« Je ne vous annoncerai ni confinement, ni couvre-feu, ni fermeture anticipée des commerces », a continué Olivier Véran. « Nous faisons le choix de concilier liberté et responsabilité. »

⇒ 12 h 35 [ÉCOLE PRIMAIRE] 8 000 classes fermées

À quelques minutes du début de la conférence de presse gouvernementale, les syndicats enseignants ont indiqué que 8 000 classes en écoles primaires étaient actuellement fermées en France, contre 6 000 mardi.

⇒ 12 h 25 [HOSPITALISATION] Des vaccinés contaminés

Alors que le nombre de contaminations au Covid-19 double environ tous les quinze jours, le virus circule également parmi les vaccinés. Si la majorité des hospitalisations concerne les non-vaccinés, ceux dont la dernière dose remonte à plus de six mois risquent eux aussi de développer une forme grave de la maladie.

→ ANALYSE. Covid-19 : comment expliquer la hausse des hospitalisations chez les patients vaccinés ?

⇒ 12 h 20 [GOUVERNEMENT] Une conférence de presse sans Jean Castex

Conseil de défense le mercredi, conférence de presse ministérielle le jeudi midi, cette nouvelle séquence autour du Covid-19 rappelle le rythme tenu par le gouvernement au plus fort de la crise sanitaire. Jean Castex, positif au Covid, ne participera pas à la conférence de presse. Il laisse sa place au ministre de la santé Olivier Véran, qui s’adressera aux Français après la présentation de la situation par Jérôme Salomon, directeur général de la santé. Le ministre de l’éducation Jean-Michel Blanquer présentera pour sa part les mesures concernant les écoles.

⇒ 12 h 10 [CONFÉRENCE DE PRESSE] Ce que pourrait annoncer Olivier Véran

Bienvenue sur notre live consacré aux annonces du gouvernement sur le Covid-19

Pour lutter contre la hausse des contaminations au Covid-19 et les effets d’une cinquième vague, le ministre de la santé Olivier Véran doit annoncer, jeudi 25 novembre à partir de 12 h 30, de nouvelles mesures sanitaires à l’approche des fêtes de fin d’année. Alors que Jérôme Salomon, directeur général de la santé, va aussi s’exprimer, le gouvernement a écarté l’éventualité d’un nouveau confinement, mais devrait renforcer les mesures existantes et élargir le rappel vaccinal.

→ À LIRE. Covid-19 : face à la cinquième vague, Olivier Véran annoncera de nouvelles mesures ce jeudi

► Troisième dose

Dans un avis rendu ce jeudi dans la matinée, la Haute Autorité de santé (HAS) a recommandé que le rappel de vaccin soit fait dès l’âge de 18 ans, cinq mois après la vaccination complète, préfigurant vraisemblablement ce qui sera annoncé par Olivier Véran.

Actuellement, les plus de 65 ans peuvent recevoir une dose de rappel, ainsi que les personnes à risque et les soignants. Il était jusque-là prévu que les plus de 50 ans y aient accès à partir du 1er décembre.

► Passe sanitaire

Dans la même logique, le gouvernement pourrait également annoncer que le rappel sera nécessaire pour que le passe sanitaire reste valide, y compris pour les 18-65 ans.

La validité du test anti-Covid pour les non-vaccinés voulant profiter du passe sanitaire pourrait passer de 72 heures à 24 heures.

► Renforcement des gestes barrières

Le port du masque pourrait être de nouveau rendu obligatoire dans tous les lieux intérieurs où le passe sanitaire est demandé (restaurants, centres commerciaux, lieux de spectacle, musées, etc.). Certains lieux extérieurs à forte concentration de personnes, comme les marchés de Noël, pourraient également être concernés, à la discrétion des préfets. Un renforcement des contrôles pourrait également être annoncé.

► Plus de tests dans les écoles

Le renforcement des campagnes de tests de dépistage dans les écoles est également envisagé. La mesure obligeant la fermeture des classes dans lesquelles un cas est détecté pourrait changer.

.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *